XAVIER

“D’un point de vue physique, expression corporelle, j’ai mis du temps avant de m’accepter, j’étais un grand timide jusqu’à l’âge de 21 ans, j’étais complexé par mon corps (des tâches, un peu bossu, une certaine maigreur), avec le temps, j’ai pris confiance en moi. Je me suis assumé, depuis, la masculinité est plus une question d’énergie que l’on dégage, que l’on transmet plutôt qu’une image figée.”